Comment fabriquer un bassin Aquaponie ?

Pour fabriquer un bassin aquaponie, on a besoin d’un kit aquaponie et des matériels d’assainissement. Puis, il faut suivre une méthode de montage pour mieux l’installer chez soi.

Comment fabriquer un kit aquaponie soi-même ?

Si on souhaite posséder un bassin Aquaponie chez soi, il faut avant tout fabriquer un kit aquaponie.

On peut le faire à domicile à condition de prendre en compte quelques paramètres importants comme l’analyse de la dimension et l’environnement thermique de l’espace.

Il faut en effet un bon espace pour l’installation de la cuve ainsi qu’un climat équilibré et frais. Si ces conditions d’espace et de climat sont assurées, on peut commencer la fabrication de kit Aquaponie.

Pour mettre en œuvre ce bassin de culture végétale, il faudrait suivre quatre étapes essentielles.

La première étape est la construction du lit de culture. Il s’agit de mesurer la dimension du bac à poisson et la taille du lit de culture. Ici, il faut commencer par couper le support en bois pour les quatre poutrelles.

Ensuite, on coupe en deux le baril de manière horizontale. Une fois coupés, les deux morceaux de baril seront mis côte à côte pour former les deux fameux côtés du lit de culture.

La deuxième étape consiste à assembler les poutrelles ainsi que les supports en bois pour obtenir un lit de culture parfaitement structuré.

Il faut mesurer la demi-hauteur du baril et trancher en plusieurs morceaux le support en bois.

Après, il faut poser le tout sur le lit de culture pour former un soutien comme une cale sur les barils.

On colle les moitiés de barils avec une colle forte pour être fixé fortement.

Pour constituer un support solide du premier baril, on découpe encore plusieurs bouts de bois.

Pour que le kit Aquaponie puisse recevoir de l’eau, il faut réaliser une entaille afin de recevoir le tuyau de raccordement entre la pompe et le réservoir d’eau.

On applique la même méthode d’entaille pour le raccordement de réservoir d’eau au réservoir de vidange.

La troisième étape est la mise en place du siphon. Ce dernier a pour rôle de renouveler l’eau dans le système. Il doit être installé dans le réservoir de vidange de manière ferme et précise.

Cela pour éviter que les joints bougent. Il faut donc bien les fixer.

Enfin, la quatrième étape est le démarrage du système.

On installe les contenus du lit de culture à savoir les plantes à cultiver. Par la suite, on remplit les réservoirs d’eau.

Une fois que la cuve est remplie, on met délicatement les petits poissons.

C’est dans cette étape qu’on doit faire attention au système d’assainissement et l’étanchéité de la cuve.

Il faut bien les contrôler pour obtenir un bon écoulement d’eau.

Il faut noter qu’on peut fabriquer soi-même son kit Aquaponie si on suit correctement les modes d’installation.

Il est même tout à fait possible de le réaliser à son domicile si on a plus d’espace à l’extérieur.

Les matériels et les composants pour le fabriquer

Pour fabriquer un bassin Aquaponie, on a besoin de plusieurs matériels qui constituent l’assainissement et la cuve.

Il faudrait par exemple s’équiper d’un bac de culture avec des substrats du lit de culture comme les billes d’argiles, les graviers et la tourbe de coco.

Ces substrats rassemblent les contenus de cette cuve.

Puis, il faut une pompe à eau pour l’aspirer fréquemment.

Ce matériel est essentiel, car il permet d’équilibrer le volume d’eau dans la cuve et dans le système Aquaponie.

Pour régulariser la quantité d’eau dans le système, il faudrait aspire au moins une fois par heure l’eau.

On règle la pompe à eau à basse pression et à faible puissance de 25 watts à 50 Watt pour obtenir une bonne circulation de l’eau dans le système aquaponie.

C’est de cette manière qu’on peut diriger précisément l’eau du bassin vers le filtre mécanique à particules.

Pour aller plus loin: Comment construire un systeme d’aquaponie maison

Sous pression de la pompe à eau, l’eau coulera conformément à une vitesse régularisée et contient en même temps une filtration UV.

En plus de cette pompe à eau, il faut une pompe à air de 10 à 15 W afin d’oxygéner l’eau. Si cette dernière n’est pas aérée, les poissons manquent d’oxygène.

Ils peuvent donc mourir à l’instant sans oxygène.

Par la suite, pour fabriquer un bassin Aquaponie, il ne faut pas oublier la cuve.

C’est la pièce maitresse de ce bassin. Elle est composée d’un récupérateur d’eau de pluie de 300 litres inséré dans un autre de 500 litres.

Cette double paroi permet à cet élément de s’adapter à des températures variées.

Elle sert en effet d’isolation thermique.

Après, on a aussi besoin d’un grand bac.

Celui-ci doit être capable de contenir au minimum 300 litres de billes d’argile étalées sur 25 à 30 cm d’épaisseur.

Il doit également constituer un espace de culture de 1m².

Outre ceux-ci, la fabrication du bassin Aquaponie nécessite également d’un siphon cloche ou débord et d’un système de filtration comme le biofiltre pour nettoyer à toute heure l’eau dans le bassin.

Le biofiltre est essentiel pour nettoyer l’eau et la surface de culture.

Normalement, l’eau coule dans un asperseur.

Composé de billes d’argile, celui-ci approvisionne le biofiltre et permet l’eau d’être nettoyée naturellement sans l’utilisation d’un système autonettoyant. On obtient donc un composant naturel de filtration d’eau.

Il faut savoir que ces éléments sont des supports de traitement des bactéries qui transforment l’ammoniac et l’urée, en nitrite pour les plantes.

L’ammoniac et l’urée sont des produits dans les déchets des poissons.

Ce n’est tout, il faut parler d’un refroidisseur d’aquarium dans ce genre de fabrication.

Placé entre la filtration mécanique et le biofiltre, il contrôle la température de l’eau en été et en hiver. Celle-ci ne doit pas dépasser 26 °C, idéale pour les poissons et les racines de plantes qui risqueraient d’attraper des maladies au-delà.

Pendant la saison d’automne, il faudrait remplacer ce refroidisseur par une résistance d’aquarium. Celle-ci doit être posée dans le bassin à poissons.

Et enfin, comme on fabrique un bassin, on a besoin bien évidemment d’une grande quantité d’eau, plusieurs poissons et des plantes.

Les tuyaux de raccordement pour relier le système ne doivent pas être négligés.

Ils servent de canalisation d’eau pour l’assainissement total du bassin Aquaponie.

Pour terminer, on doit utiliser deux barils pour contenir l’eau dans la cuve et plusieurs planches de bois pour les supports de structure.

Le bassin Aquaponie : un système agronomique et écologique

Le bassin Aquaponie est créé par François Petitet-Gosgnach.

Il est l’auteur d’Aquaponie dans le livre intitulé Rustica édition 2017.

Il a expérimenté cette technique depuis plusieurs années.

Ce bassin est un astucieux système de production écologique, mais également un écosystème à part entière.

Il a renouvelé la technique de culture par un système totalement écologique.

Les nourritures et les détriments de poissons permettent de favoriser la culture de plante ou de légume.

L’avantage de ce genre de méthode agronomique est d’être une culture autonome, naturelle et efficace. De plus, la pose du kit ne nécessite pas un grand entretien particulier.

Il suffit de monter convenablement les matériels du kit Aquaponie et de suivre le mode d’installation des composants.

On peut tout à fait installer un bassin Aquaponie chez soi si on suit à la lettre les instructions de montage.

En respectant quelques règles de base au moment de l’installation, on peut cultiver des légumes et élever en même temps des truites.

La production des engrais dépend des aliments et des sels de poissons.

Ces derniers se transforment chimiquement en bactéries et deviennent des engrais efficaces pour la culture.

Le bassin Aquaponie est un véritable chef-d’œuvre sur le plan agronomique et écologique à cause de son système d’autonomie.

Cette cuve utilise des composants naturels pour cultiver des espèces végétales et pour élever en même temps des poissons.

C’est la première fois qu’on a associé culture et élevage en même temps de façon écologique.

On n’a plus besoin de mettre de l’engrais à chaque fois que la terre est stérile. En effet, avec ce type de bassins, on produit des engrais, nettoie et aéré l’eau de manière naturelle.

Sans l’intervention des produits chimiques, les plantes cultivées par le système Aquaponie sont plus productives.

C’est aussi le cas sur l’élevage des poissons. Ces derniers seront plus grands après la culture des plantes.

Si on veut un bassin Aquaponie dans sa maison, les composants naturels comme les poissons, les plantes, les substrats et eaux sont indispensables à la mise en route de ce système.

Après, il faut également noter qu’il implique que les plantes soient cultivées hors-sol.

Elle ne devrait donc pas être planée en terre, mais flotte sur un substrat constitué en général de billes d’argile. Il en existe de nombreuses formes pouvant s’adapter à tous les espaces extérieurs.

Un des matériels nécessaires qui doit accompagner le bassin Aquaponie est le thermomètre.

Ce dernier doit être posé partout afin de prendre conscience des effets thermiques et ainsi réussir à contrôler le système.

Comment choisir une pompe pour aquaponie ?

Comment faire de l’aquaponie sans pompe ?